Quelques petites règles utiles et variées

"Voilà une ou deux astuces qui en cours de partie simplifient bien le jeu.

Règle de l'inconscience:

Tout d'abord, quand un personnage arrive à zéro point de vie, il tombe inconscient. Pour moi, la mort définitive survient quand les points de vie, qui descendent de un par round jusqu'à des soins, arrivent à moins le score de constitution (ou le score de vigueur si les règles du Talents & Pouvoirs sont appliquées). Ceci a pour effet que pour une personne de frêle constitution meurt plus vite qu'une autre. Logique non?

Règle du dé de chance:

Ensuite, il arrive souvent que des joueurs posent des questions non prévues et qui ont une faible influence sur le reste du genre:" Est-ce qu'il y a une corde dans ce grenier?" ou "La soupe de mon voisin est-elle encore chaude?" ou "Les cierges noirs sont-ils encore allumés?". Bref tout un ensemble de petits détails, en apparence, insignifiants. La plupart des maîtres décident de manière impériale ce genre de questions. J'ai décidé d'introduire "un jet de chance". Le principe est simple. Le joueur lance un dé de 100 ainsi que le maître. Celui qui fait le plus bas a l'effet qu'il désire. Remarquons quand même que c'est le maître qui donne l'effet et que le jet se fait derrière l'écran.

Règle des blessures:

Enfin, lors des combats, d'habitude, que l'on prenne une grosse praline de 50 points de vie ou de 2 points de vie, le résultat est juste une perte sur le papier et a peu d'effet sur le reste. J'ai introduit un système de blessures. Si les coups font plus de 45% de points de vie, c'est une blessure critique ne pouvant être soignée que par les soins du même type. Pour 20 à 45% des points de vie, c'est une blessure grave, soignée par un soin des blessures graves ou critiques. Pour 10 à 20% des points de vie, c'est une blessure légère, soignée par un soin des blessures légères, graves et critiques. Si les mauvais soins sont apportés, les blessures ne seront pas parfaitement cicatrisées.

Voilà les feuilles que j'ai retrouvées, si j'en retrouve d'autres, je vous fais signe…"

Ecrire au Nain Blanc

 

Retour à la Tour du Nain Blanc